lundi 10 novembre

Deux mots

Si je dois être le point final
D'une aventure crépusculaire
Qui m'emmenait au point central :
Un bassin d'eau plein de lumière
Je voudrais bien y dire deux mots.
Ça commençait par une lande
Des rythmes sourds dans les tympans
Que la nature vienne et s'étende
Sous mes yeux lourd et dans l'air lent
Je voudrais bien lui dire deux mots.
Puis dans des tubes et sur les murs
Par mes mains surgissaient des sons
Que j'accordais à la mesure
D'un pas guidé de vibrations
Et j'allais bien y dire deux mots,
C'est la folie qui m'incorpore.
Et les regards sont tous troublants
J'suis comme punie d'être au dehors
Mais moi j'ai jamais fait semblant
Et j'm'en balance de tous ces mots !
Je devais être un point final
A la longue phrase de mes pensées
Mais j'ai perdu les choses banales
Qu'on se dit avant de céder
C'est sans doute ça qui m'obnubile
De devoir imploser pour être
Quand les moments sont volatiles
Et que la nuit est trop subtile
Pour m'avaler par sa fenêtre.

Mes yeux dans les fentes croisées
Suivent le chemin labyrinthique
Entre les briques d'un muret
Et la nuit devient extatique.

Botanique7   Botanique1

Botanique8   Botanique2

Botanique4

Botanique6

Botaniquz

Botanique3

Botanique10Botanique9

La lande en question

Posté par lawlie à 03:55 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Deux mots

    gnarg, j'espere que sa gaz :s

    Posté par hellena, lundi 10 novembre à 16:18 | | Répondre
  • Extatique.
    C'est vraiment joli, comme mot, extatique.
    Et ça conclut vachement bien, ici.

    Posté par Elle., lundi 10 novembre à 18:33 | | Répondre
  • qui es tu elle?

    Posté par hellena, jeudi 13 novembre à 21:16 | | Répondre
Nouveau commentaire